La sophrologie au service de votre sexualité

image

Le stress ambiant, les pressions externes et internes, les injonctions des médias de plus en plus normées ne nous aident pas à trouver le calme nécessaire pour nous laisser aller. Or, se rendre disponible à soi-même puis à l’autre est essentiel pour développer une sexualité épanouissante propre à chaque couple.

La Sophro offre cet espace nécessaire, ce sas de décompression indispensable, pour se reconnecter à soi-même et à son corps.

Les exercices sophrologiques basés sur la respiration, la détente musculaire et la visualisation positive permettent d’être davantage à l’écoute de nos ressentis physiques et émotionnels. Ainsi, nous prenons le temps de découvrir ou re-découvrir notre corps, de l’accepter et de nous connecter à nos désirs.

La baisse de libido qu’elle soit masculine ou féminine est souvent provoquée par un évènement ponctuel stressant (licenciement, deuil, déménagement) ou par un stress, voire un épuisement, chronique. Si elle est durable, elle peut nécessiter de consulter un spécialiste.

Dans un moment difficile, prendre du temps pour soi est salutaire. Se connecter à son corps dans son ensemble, voilà ce que permet la sophrologie pour pouvoir, peut-être s’ouvrir davantage aux plaisirs et à l’autre.

Exemples d’exercices (seul(e) ou à deux)

Dans un endroit calme (pas forcément entièrement silencieux), autorisez vous à prendre un moment pour vous.

Je vous invite à commencer par laisser partir, un peu, les tensions de la journée accumulées au niveau de vos épaules. Pour cela, assis ou debout, inspirez par le nez en serrant les poings, bloquez doucement votre respiration et pompez doucement avec vos épaules pendant quelques secondes puis soufflez doucement par la bouche en ouvrant vos mains et en imaginant les tensions s’évacuer quelque peu. Puis respirer de nouveau à votre rythme. Recommencez cet exercice 2 à 5 fois en vous concentrant sur ce que vous ressentez (ou pas !). L’essentiel étant d’observer ce qui se passe en vous (ou ce qui ne se passe pas) sans vous juger.

 

Puis, je vous propose de relacher un peu le bassin et le périnée. Pour cela, assis ou allongé, inspirez par le nez, bloquez doucement votre respiration et contractez doucement les muscles fessiers et pelviens. Puis soufflez doucement par la bouche en relâchant. Respirez ensuite de nouveau à votre rythme. Recommencez cet exercice 2 à 5 fois en vous concentrant sur ce que vous ressentez (ou pas !). L’essentiel étant d’observer ce qui se passe en vous (ou ce qui ne se passe pas) sans vous juger.

Vous pouvez également réaliser cet exercice de contractions/décontractions avec tout le corps pour un relâchement global.

 

Enfin, je vous invite à « appuyer sur le bouton pause ». Assis ou allongé, posez une main ou les deux sur votre ventre. Les yeux si possible fermés pour être davantage à l’écoute de vos sensations, sentez les mouvements de votre ventre qui monte à l’inspiration et qui descend à l’expiration. Ne cherchez pas à modifier votre respiration, observez là telle qu’elle est, sans jugement. Réalisez cet exercice pendant 1 à 5 minutes. Si vous avez des pensées qui viennent parasiter votre détente, c’est normal. Acceptez les avec bienveillance et à chaque fois revenez aux sensations de votre ventre qui se soulève et qui se rabaisse.

 

Enfin, dans cet état de relâchement un peu plus important peut être, laissez venir à vous le souvenir d’un moment de volupté seul ou à deux. Laissez venir à vous toutes les sensations positives de ce moment. Prenez le temps d’imaginer l’endroit dans lequel vous vous trouvez, entendez les bruits ou l’absence de bruit autour de vous, sentez les odeurs peut être. Prenez le temps de vous souvenir de tous les détails de ce moment et laissez vous envahir par toutes les sensations positives ressenties. Puis, tranquillement, revenez au sensations de votre corps assis ou allongé, reprenez contact avec votre respiration, bougez légèrement, doucement et tranquillement ouvrez les yeux. Et souriez 🙂

Sources

Mes astuces et conseils de sophrologue, Véronique Carrette

Sexologie et sexualité, Dr Patrick André Chéné

 

 

Partagez et likez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *